contact@doot.media

+(212) 630 09 74 49

Médias traditionnels vs Web et la publicité

Médias traditionnels vs Web et la publicité


2019-02-11

Partager :


Les médias traditionnels font partie de nos vies, Internet aussi

On le sait tous, Internet prend une part de plus en plus importante dans la vie des marocains. Mais les médias traditionnels restent des médias très populaires et très importants dans le quotidien des marocains. Les médias traditionnels prennent une place importante dans la journée. La plupart des marocains écoutent la radio quand ils sont dans leur voiture ou le matin au petit déjeuner, ils prennent le journal le matin pour le lire dans les transports en commun, et regardent la télé une fois rentrés chez eux. Mais depuis plus de 5 ans, Internet et tout son environnement fait partie de nos vies. La première chose que nous faisons tous quand nous nous réveillons le matin ? On allume ou regarde son téléphone.

Pourquoi?

La raison est simple, il y a maintenant deux clientèles distinctes à rejoindre. Les 18-34 ans ne lisent pas ou très peu le journal local, ne regardent presque plus la télé, et préfère la musique d’une application au lieu de la radio traditionnelle. Cette génération passe plus de 20 heures par semaine branchée sur le Web.

De l'autre côté, il y a la génération X et les boomers qui consomment encore le média traditionnel, mais l'offre est tellement large que de trouver la bonne cible publicitaire pour avoir des résultats sans perdre sa chemise, relève de l'exploit.

La masse pour les médias traditionnels et le ciblage pour les médias numériques.

À chaque média son point fort, si la télévision, la radio et certains journaux ont encore le monopole de la grande diffusion, c'est-à-dire qu'elles permettent de toucher une plus grande audience, les médias numériques quant à eux, ont une portée plus réduite mais ils ont un grand avantage, il est facile de mesurer les résultats de nos investissements.

Les données récoltées grâce aux techniques du data, et même Google Analytics ou autres outils disponibles permettent une meilleure connaissance des habitudes de consommation et par conséquent, un meilleur ciblage.

De plus, les spécialistes marketing comprennent maintenant mieux l'engouement des consommateurs envers le web et les réseaux sociaux. Il est tout à fait normal qu'une entreprise qui veut rester dans la course opère une réorientation stratégique de ses dépenses marketing.

Tout cela ne signifie pas que nous devons abandonner les efforts publicitaires dans les médias traditionnels. Ces derniers continuent et continueront encore longtemps à jouer leur rôle de médias de masse, avec trois grands objectifs :

  • Augmenter la visibilité de la marque.
  • Augmenter sa notoriété.
  • Créer le désir chez le consommateur.

Publicité en ligne, bâtir la confiance.

Les normes canadiennes de la publicité (NCP) ont publié une étude qui révèle que les consommateurs canadiens attribuent moins de crédibilité à la publicité numérique et plus particulièrement, les personnes plus âgées. Les Canadiens trouveraient la publicité dans les médias traditionnels plus vraie et plus exacte que celle qui figure dans les médias en ligne. D'un autre coté, lorsqu'il s'agit de publicités en ligne, les Canadiens seraient plus à l'aise avec les courriers promotionnels, les publicités liées aux recherches, les publicités qui précèdent les vidéos en ligne et les bandeaux publicitaires qu'avec toute autre forme de publicité numérique.

Le Web pour créer de l'engagement.

L'approche marketing web est essentiellement axée sur la création de l'engagement envers une marque. Le relationnel et la personnalisation sont la clé du succès dans ce domaine. Le blogue d'affaires et les réseaux sociaux en sont les principaux leviers, avec le référencement.

Dans une approche numérique, le marketing de contenu prend largement sa place au lieu et place du marketing traditionnel. La publicité ici, devient un levier pour provoquer l'engagement et non pas l'achat. La nuance est très importante. C'est un effort pour le moyen et long terme.

Un bon mélange est nécessaire.

Je ne pouvais conclure sans parler du mobile. Bien qu'ayant déjà consacré mon dernier article à ce sujet. Nous sommes devenus pour certains, des êtres connectés, en toute circonstance.

Le progrès de la technologie mobile nous permet de nous informer partout où que nous sommes. Le consommateur a développé de nouvelles habitudes d'achat. Que ce soit pour rechercher, pour localiser un magasin ou pour comparer des prix, le mobile est son complice à toute épreuve.

Il faut voir dans cette avancée, une belle opportunité marketing. Il faut surtout, se préparer en conséquence.

En conclusion, «Il n'y a pas de bons ou mauvais médias, simplement des médias que l'on exploite en fonction d'objectifs différents » Disait Fred Cavazza, dans un article très intéressant sur L'impact du numérique sur les médias traditionnels.