contact@doot.media

+(212) 630 09 74 49

wordpress meilleur cms pour le seo

wordpress meilleur cms pour le seo


2019-07-08

Partager :


Vous souhaitez améliorer votre référencement naturel ? Générer du trafic qualifié depuis les moteurs de recherche est l'une des meilleures stratégie d'acquisition de ces dernières années.

Comme vous le savez, en SEO le contenu est roi. Le meilleur moyen de présenter ses contenus en optimisant son taux de conversion est le blog. En effet, nous sommes tous friand d'articles lors de notre cycle de décision. Surtout pour les achats complexes.

Très bien, mais quelle solution choisir pour héberger son blog ? Personnellement, je suis un grands fan de WordPress car selon moi il s'agit du meilleur CMS pour produire des contenus optimisés SEO. Je vous explique pourquoi en détails !

1. Les URLs

L'optimisation des URLs est très importante. Dans l'idéal, il faudrait que l'URL d’une page ou d'un article contienne le mot clé principal. Dans l'idéal également, l'URL devrait être courte.

Bonne nouvelle, WordPress propose de configurer ce qu'on appelle les "permaliens", en somme, les URLs des pages et articles.

Il suffit d'aller dans Réglages -> Permaliens et de cocher la case "Nom de l'article" :

Par défaut, l'URL prendra le titre de la page ou de l'articles. Si le titre de mon article est "Comment développer son trafic grâce au SEO ?", l'URL de mon article sera : monsite.com/comment-developper-son-trafic-grace-au-seo.

Trop long peut-être ? Très bien, dans chaque article, WordPress permet de modifier l'URL :

Soit directement en cliquant sur le titre de son article, soit à droite dans l'onglet "Permalink". Je pourrais par exemple remplacer l'URL : monsite.com/comment-developper-son-trafic-grace-au-seo par : monsite.com/developper-trafic-seo
Plus court, optimisé SEO, c'est parfait !

2. Le responsive design

Vous le savez, pour Google il est indispensable qu'un site propose une version adaptée aux grands écrans, mais aussi et surtout aux mobiles puisque le trafic web est de plus en plus mobile. Aujourd'hui, un site non responsive aura énormément de mal à bien se positionner.

Heureusement, sur WordPress, que l'on choisisse un thème gratuit ou bien un thème Premium payant, tous sont Responsive ! Faites donc attention à ne pas télécharger un thème datant d'il y a 10 ans.

La base de données officielle de thèmes gratuits WordPress regorge de thèmes Responsive et de qualité. Pour vérifier si un thème est responsive, vous pouvez le tester avec l'outil de test d'optimisation mobile de Google.

3. Les images

Les images l'ennemi du SEO. On veut souvent mettre plein de belles images partout pour rendre son site plus beau. Seulement, chaque image devra être téléchargée par les visiteurs et cela peut parfois prendre pas mal de temps, surtout si les visiteurs n'ont pas la fibre optique.

La première solution sera de se calmer un peu sur les images : inutile d'uploader des images en 5000*5000px en super HD pour les afficher en 300px de large.

Ensuite, il sera bon de :

  • Renseigner une balise alternative (alt) sur chaque image
  • Compresser l’image

Pour la balise alt, WordPress le propose nativement ! Chaque fois que vous chargez une image, sans son édition, vous pouvez renseigner une balise alt qui contiendra si possible votre mot clé SEO et décrira l'image :

Pour la compression, ce n'est pas natif mais il existe des plugins gratuits à installer sur son WordPress qui vont compresser automatiquement vos images, réduisant ainsi leur taille sans pour autant nuire à la qualité.

Je recommande le plugin Smush Image Compression and Optimization.

4. La vitesse

La vitesse devient un critère de plus en plus important pour Google. En effet, comme je le disais le trafic étant de plus en plus mobile, les pages doivent s'afficher rapidement à l'internaute, qu'il ait la fibre optique ou bien qu'il soit perdu au fin fond de la Charentes avec une petite 3G.

En réduisant vos images, vous allez déjà accélérer la vitesse de chargement de votre site, mais d'autres optimisations peuvent vous permettre d'aller plus loin.

Il existe des plugins de cache gratuits qui vont permettre de mettre en cache vos pages WordPress directement sur votre serveur, mais également d'activer la mise en cache navigateur chez vos internautes.

Je recommanderais le plugin gratuit W3 Total Cache.

Des plugins payants peuvent permettre d'aller plus loin, en activant par exemple le Lazy Loading (les images ne se chargent qu'au moment où l'internaute arrive devant), la minification des fichiers CSS et JS (réduction du nombre de lignes de codes donc optimisation du chargement), nettoyage de la base de données, configuration d'un CDN (pour les sites internationaux).

Je recommande personnellement WP Rocket qui est français et qui coûte 49$ / an.

5. La balises meta

Indispensables à un bon référencement naturel, les balises meta description et Title sont stratégiques. Chacune de vos pages et chacun de vos articles doit présenter une balise Title et une balise meta-description optimisée (contenant un mot clé) et être unique.

Sur WordPress, nativement, la balise Title sera le titre de votre page ou de votre article, ce qui est mieux que rien, mais pas totalement optimisé. La description sera choisie par Google lui même, en fonction du contenu de votre page.

Tout ceci n'est pas optimal, mais heureusement il existe des plugins vous permettant de personnaliser vos balises.

Notamment, le très connu Yoast SEO. Il s'agit d’un plugin français et surtout gratuit ! Il vous permettra d'optimiser vos Title et meta description, mais vous permettra également d'activer d'autres optimisations, il s'agit d'un incontournable.

Comme vous pouvez le voir, la configuration de vos balises se fait très facilement. Yoast vous aide à respecter les règles de Google et vous donne un aperçue de la SERP (page des résultats de recherche) finale.

6. Le cocon sémantique

Rien de tel pour générer du trafic grâce au SEO qu'une architecture de sites en silos !

Qu'est-ce qu'une architecture en silos ?

Pour ceux qui ne le savent pas, la technique de Cocon Sémantique de Laurent Bourrelly consiste à structurer son site en plusieurs silos représentant chacun une thématique, contenant plusieurs niveaux de pages / articles se faisant des liens entre elles mais jamais entre les différents silos.

WordPress permet justement de créer une telle architecture très simplement, soit via la gestion des pages parents / enfants soit via les catégories d'article (pour un format blog). Il suffit ensuite de bien paramétrer ses menus et de gérer correctement le linking interne pour créer facilement son cocon sémantique.

Voici un cocon sémantique réalisé sur WordPress par l'agence Cocon.se :

En soi, il est possible de faire à peu près tout ce que l'on veut avec un site WordPress. Notamment suivre les dernières techniques en matière de SEO.